Septembre 2000 : colloque international l’Arbre dans le paysage

Au lendemain des deux tempêtes de 1999 qui ont touché la France, le philosophe Alain Finkielkraut regrettait sur France Culture que les artistes n’aient pas pris la parole pour porter le deuil de la mort de 150 millions d’arbres… En Périgord vert, dans les mois qui ont suivi l’ouragan, à l’occasion des premières « Journées de l’arbre », nous avons sollicité quelques grands cinéastes contemporains pour témoigner.

Abbas Kiarostami, Mojdeh Famili et Jean Mottet sur le site de la forêt dévastée de Sarlande

Abbas Kiarostami, Jean-Pierre Denis et Marc Recha, créateurs attentifs à l’environnement naturel ont répondu à notre invitation. Dans une magnifique lumière de septembre, Abbas Kiarostami, entouré des enfants du village de Sarlande, met un arbre en terre, au cœur de la forêt dévastée de La Bonne Foussie. Joie de l’artiste dans la nature, image forte d’un geste qui efface la catastrophe : pour la première fois depuis la terrible nuit de l’ouragan, le village osait faire face au vide creusé dans sa forêt.

Consulter le
Programme complet

Le lendemain, non loin des forêts dévastées du Périgord, le colloque fondateur L’Arbre dans le paysage, faisait le point sur l’image de l’arbre aujourd’hui. Le livre L’Arbre dans le paysage, publié aux éditions Champ Vallon (2001) rassemble les conférences de : Alain Roger, Dominique Chateau, Gilles Tiberghien, Robert Dumas, Luc Bouvarel, Peter Breman, Henri Cueco, Abbas Kiarostami, Jean Mottet, Monique Sicard, Guy Claude François, Philippe Roger…